L’histoire des Jeux Olympiques et le parcours de l’équipe de France

391405_143037955833943_336343501_n

Qui dit année olympique, dit petit retour en arrière. Savez-vous seulement quand ont été crée les Jeux Olympiques ? Quel a été le parcours de l’équipe de France de gymnastique depuis sa création ? Comment les règles ont évolué ? Je vous laisse découvrir tout cela dans cet article.

Histoire de la création des Jeux Olympiques

 Les Jeux Olympiques ont été crée dans la Grèce Antique, ils avaient lieu à Olympie en Grèce dans le centre religieux.  Pierre de Coubertin a rénové l’événement en 1894 avec la création d’un comité international olympique qui va s’occuper de l’organisation des Jeux Olympiques et de son règlement. Ainsi les premiers Jeux Olympiques modernes ont eu lieu en 1896. Au 20ème siècle afin de s’adapter à l’évolution de la société et la création de nouveaux sports, les Jeux Olympiques d’hiver ont été créé ainsi que les Jeux Paralympiques. On distingue désormais les Jeux Olympiques d’été qui se déroule en Juillet/Août et les Jeux Olympiques d’Hiver qui se déroule en février. Les deux événements ont lieu tous les 4 ans avec 2 ans d’écart entre les Jeux Olympiques d’été et d’hiver.

  • Jeux Olympiques d’été : 5 août au 21 août 2016 à Rio (Brésil)
  • Jeux Olympiques d’hiver : 9 février au 25 février 2018 à Pyeongchang (Corée du Sud)

Par la suite divers autres événements ont été crées notamment les Jeux Olympiques de la Jeunesse pour les plus jeunes ou encore le festival olympique de la Jeunesse Européenne.

Gymnastique artistique aux Jeux Olympiques

beamers

La gymnastique a toujours figuré parmi les sports olympiques depuis la 1ère édition en 1896. En 1912 lors d’une réunion du comité international olympique, la gymnastique artistique est même classée comme sport indispensable aux Jeux Olympiques. Dans un premier temps, seuls les hommes étaient autorisés à concourir, les femmes ont eu l’autorisation en 1928 de prendre part à la compétition.

Bonus info : La gymnastique rythmique a été reconnue discipline olympique en 1984 et le trampoline en 2000. Le tumbling, l’aérobic, la gymnastique acrobatique et la gymnastique pour tous ne sont pas reconnus discipline olympique. 

Conditions d’âge : Jusqu’en 1980, on pouvait participer aux Jeux Olympiques dès l’âge de 14 ans.  D’ailleurs Nadia Comaneci a obtenu son 10 parfait à 14 ans aux JO de Montréal en 1976. Ensuite l’âge a été élevé à 15 ans et depuis 1997 il faut avoir 16 ans pour participer aux Jeux Olympiques.

Les premières championnes olympiques avaient 20 ans. Dans les années 30, la plupart des gymnastes avaient entre 20 et 25 ans quand elles participaient aux Jeux Olympiques. Les programmes étaient moins complexes que maintenant, bien souvent ses gymnastes étaient d’anciennes danseuses de ballet qui se reconvertissaient dans la gymnastique. C’est dans les années 1970 que la moyenne d’âge des gymnastes participant aux Jeux Olympiques a commencé à baisser et tourner autour de 16 ans.

Cependant des dérogations ont commencé à être accordées. Ainsi une gymnaste canadienne de 13 ans a participé aux Jeux Olympiques car elle était née en décembre et à quelques semaines prêts, elle aurait été éligible. Une autre dérogation a été donnée en 1979 à une gymnaste américaine de 12 ans. Cela a créé une polémique dans le monde de la gym et l’année d’après l’âge de participation a été revue sans possibilité de dérogation.

La question d’âge a surtout été revue pour préserver la santé physique des gymnastes qui étaient soumises à de grosses charges d’entraînement dès l’âge de 10 ans pour être performant à 14 ans et participer aux Jeux Olympiques. Des charges dangereuses pour la croissance de l’enfant, car les os et le squelette ne sont encore bien formés.

Cependant la gymnastique est toujours victime de falsification de l’âge. 9 gymnastes entre 1970 et maintenant ont été sanctionnées pour avoir falsifié leur âge. La dernière en date est la nord-coréenne Hong Un Jong qui a menti sur son âge à plusieurs reprises notamment aux participations des JO de 2004 et 2008. La fédération Nord-Coréene a été sanctionnée de 2010 à 2012, avec la non-possibilité de participer aux compétitions internationales.

  • 1928 – 1980 : 14 ans
  • 1981 – 1997 : 15 ans
  • 1997 à maintenant : 16 ans

Épreuves aux Jeux Olympiques : De 1928 à 1952, la gymnastique était seulement composée d’un concours par équipes. Il n’y avait pas de finale individuelle. En 1932, la GAF est déprogrammée des Jeux Olympiques pour refaire son apparition en 1936. En 1952 les finales individuelles font leurs apparitions en plus du concours par équipes. Ainsi nous avons désormais des championnes au concours général, poutre, sol, saut et barres mais aussi une finale par agrès par équipe. C’est à partir de 1960 que cette dernière finale est supprimée. La gymnastique aux Jeux Olympiques est donc composée de 6 épreuves médaillables : Finale par équipes, finale du concours général, finale saut, finale barres asymétriques, finale poutre et finale sol.

Réglementation : 

Avant les gymnastes avaient des « imposés ». Aux qualifications pour l’équipe, elles effectuaient des routines créées par la fédération internationale de gymnastique. Toutes 3202747521_1_6_uBCIaUTrles gymnastes présentaient le même programme et les juges étaient impartiaux sur la notation. Le deuxième jour, elles présentaient  un programme optionnel qui était créé par leur entraîneur. La note de l’imposé et de l’optionnel était additionnée et comptait pour le concours par équipes et les qualifications des finales. Chaque note était sur 10, l’addition des deux faisait une note sur 20. Cette règle a été supprimée en 1996.

A partir de 1997 les gymnastes étaient notées sur 10. Elles devaient composer une routine avec une valeur de départ jusqu’à 8.8 minimum. Elle pouvait l’augmenter par la suite pour aller jusqu’à 10 sans obligation. Si elle part sur 10, les juges soustraient à 10 les fautes techniques dans le mouvement.

En 2006 le code change complètement et devient celui qu’on connaît aujourd’hui avec une note sur 20 séparant difficulté et exécution.

Tenues

  • Années 20 : Jupettes
  • Années 30 : Short court
  • Années 50 à maintenant : Justaucorps

Médailles

Un petit retour en chiffre sur les pays les plus médaillés en gymnastique aux Jeux Olympiques :

  • GAM + GAF :
    • Russie : 227 médailles
    • Japon et Etats Unis : 91 médailles
    • Roumanie et Allemagne : 67 médailles
    • Chine : 52 médailles

Depuis 1896, la France a obtenue 21 médailles en gymnastique artistique : 3 en or – 10 en argent – 8 en bronze

  • GAF :
    • Russie : 106 médailles
    • Roumanie : 59 médailles
    • Etats-Unis : 35 médailles
    • Hongrie et Allemagne : 23 médailles
    • Chine : 18 médailles

La France a obtenue qu’une seule médaille chez les filles, en or, celle d’Emilie Le Pennec en 2004.

L’équipe de France de Gymnastique aux Jeux Olympiques

60973_140759162634903_4350971_n

L’équipe de France a été présente aux Jeux Olympique depuis la 1ère éditions en 1928. Voici l’historique de ses participations et résultats.

  • Amsterdam 1928 (5ème) : L’équipe de France féminine a participé pour la première fois aux Jeux Olympiques en 1928, date autorisant la participation des femmes. A cette époque il y’avait une équipe de 12 gymnastes qui concouraient seulement par équipe. La France a terminé 5ème du concours par équipes.
  • Los Angeles 1932 : La gymnastique artistique féminine est déprogrammée cette année là des Jeux Olympiques.
  • Berlin 1936 (Pas d’équipe/Pas de Gymnaste)

Les prochains Jeux Olympiques ont eu lieu en 1948 à cause de la 2nd Guerre Mondial

  • Londres 1948 (10ème) : La France termine 10ème du concours par équipe. Il n y a pas encore de finales individuelles. L’équipe est limitée à 8 gymnastes.
  • Helsinki 1952 (12ème) : La France termine 12ème du concours par équipes sur 16 équipe engagées. La meilleure gymnaste en individuelle se classe 46ème, c’est Ginette Durand. Irène Pittelioen se classe à une belle 23ème place aux barres asymétriques sur 134.
  • Melbourne 1956 (Pas d’équipe/Individuelles) : La France ne s’est pas qualifiée en tant qu’équipe. Elle envoie deux gymnastes : Danièle Sicot-Coulon qui terminera 41ème en individuelle et Jacqueline Dieudonné 65ème. Danièle Sicot-Coulon finira 25ème en poutre sur 65.
  • Rome 1960 (12ème) : L’équipe de France termine 12ème du concours par équipe sur 17 équipe engagées. En individuelle aucune gymnaste ne se qualifie en finale. La meilleure française Danièle Sicot-Coulon se classe 53ème au concours général.
  • Tokyo 1964 (Pas d’équipe/Individuelles) : La France ne s’est pas qualifiée en équipe aux Jeux Olympiques. Elle envoie 3 gymnastes individuelles. Evelyne Letourneur finira 47ème, Monique Baelden 49ème et Jacqueline Brisepierre 64ème.
  • Mexique 1968 (7ème) : L’équipe de France termine 7ème du concours par équipes sur 14 équipe engagées. En individuelle la meilleure gymnaste est Evelyne Letourneur qui se classe 19ème au concours général, 10ème aux barres, 16ème en poutre et 20ème au sol.
  • Munich 1972 (15ème) : La France termine 15ème sur 19 au concours par équipes. En individuelle la meilleure française est Mireille Cayre qui se classe 53ème.
  • Montréal 1976 (Pas d’équipe /Individuelles) : L’année du 10 parfait de Nadia Comaneci. La France n’était pas qualifiée par équipe mais a envoyée 3 gymnastes en individuelles. Nadine Audin finira 1ère française au concours général à la 68ème place.
  • Moscou 1980 (Pas d’équipe/Pas de Gymnaste) : De nombreux pays ont boycottés les Jeux Olympiques de Moscou dont les Etats-Unis pour des raisons politiques. L’union soviétique avait envahit l’Afghanistan. Si la France n’a pas boycotté les Jeux, aucune GAF n’a été envoyée aux JO.
  • Los Angeles 1984 (Pas d’équipe/Individuelles) : Aucune équipe engagée, seulement deux gymnastes. Florence Laborderie finira 28ème du concours général et Corinne Ragazzacci 32ème.
  • Séoul 1988 (Pas d’équipe/Individuelles) : La France ne s’est pas qualifiée par équipe. 3 gymnastes engagées en individuelles. Karine Boucher finit 25ème du concours général, Catherine Romano 73ème et Anne-Marie Baudin 80ème.
  • Barcelone 1992 (8ème) : L’équipe de France fait son retour dans le concours par équipes et se classe à une belle 8ème place. En individuelle la meilleure française se classe 26ème il s’agit de Virginie Machado. Dans cette équipe il y’avait également Marie-Angéline Colson entraîneur au pôle de Saint-Etienne qui termine 3ème française en prenant le 36ème place au concours général.
  • Atlanta 1996 (8ème) : L’équipe de France termine 8ème en équipe. Au concours général Isabelle Severino finit à une superbe 13ème place meilleure classement d’une française depuis le début des Jeux Olympiques. Elvire Teza, mainenant entraîneur au pôle de Marseille termine 16ème au concours général et 15ème aux barres. Ludivine Furnon 19ème au concours général et au sol.
  • Sydney 2000 (8ème) : La France termine 8ème du concours par équipes. Au concours général Delphine Regease termine 24ème sur 36. Elvire Teza se qualifie en finale des barres asymétrique et se classe à la 8ème place. C’est la première française à rentrer en finale aux Jeux Olympiques.
  • Athène 2004 (6ème) : L’équipe de France termine 6ème de la finale par équipes. En individuelle, Marine Debauve prend la 7ème place du concours général. Emilie Le Pennec prend quant à elle la 14ème place du concours général et devient championne olympiques aux barres asymtriques. Elle devient la 1ère française à remporter une médaille aux Jeux Olympiques. Coralie Chacon termine 8ème de la finale saut.
  • Pékin 2008 (7ème) : L’équipe de France termine 8ème de la finale par équipes. Au concours général Marine Petit termine 19ème et Laetitia Dugain 23ème.
  • Londres 2012 (11ème) : Une 11ème place pour l’équipe de France qui ne prendra pas part à la finale par équipes. En individuelle Aurélie Malaussena finit 23ème du concours général. Malgré une chute aux barres, Youna Dufournet se classe 17ème à cet agrès.

 

Rio 2016 ?

Publicités

4 réflexions sur “L’histoire des Jeux Olympiques et le parcours de l’équipe de France

  1. J’aime beaucoup ton blog et tes articles surtout vu le sérieux, la passion et le travail que tu met dedans mais je pense qu’il serait judicieux de bien relire les articles afin de supprimer les nombreuses fautes, cela donnerait une réelle crédibilité à ton blog qui est déjà très pro. Bon courage et merci de fournir un travail si dévoué 🙂

  2. Super article qui explique très très bien les jo
    Est-ce que tu pourrais faire un article sur le woga classique car depuis certaines pages je ne comprends pas ce que c’est ♥️♥️

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s