Alisson Lapp : « J’ai essayé tout les lâchés de barres puis c’est le ginger que j’ai réussi, c’était un peu comme une victoire »

file

Alisson Lapp dit sonette, habituée des sélections en équipe de France, 4ème au sol au dernier championnat d’Europe, elle revient pour vous sur les différents moments de sa carrière mais aussi sur ses prochains objectifs.

L’année prochaine sera une saison d’adaptation

Bonjour Alisson, après avoir passé plusieurs années à Dijon, voilà que tu intègres l’INSEP, comment s’est passé ta rentrée ? 

Bonjour !  Alors pour l’instant ça me fait pas mal de changement c’est sûr, j’ai un peu l’impression d’être en stage ! Mais je me sens déjà chez moi comme dans ma chambre par exemple. C’est vrai que ça fait bizarre de changer de structure et d’entraîneur mais pour l’instant tout va bien

En juin dernier tu t’es blessée au pied, comment vas-tu ?

 Je me suis blessée pendant la prépa du Flanders de Belgique qui se passait à l’INSEP, et c’est vrai que j’ai mal vécu le fait de ne pas pouvoir tenter de me sélectionner aux FOJE. Mais maintenant mon pied va beaucoup mieux.

Quel bilan tires-tu de ta saison 2016/2017 ?

La saison 2016/2017 n’a pas été une super saison pour ma part, notamment à cause de cette blessure au pied qui a « brisé » mon objectif de la saison.

L’année prochaine tu vas faire ta rentrée chez les seniors, appréhendes tu ce changement de catégorie ou au contrainte es-tu plutôt pressée ?

Un peu des deux, je pense que cela va surtout être une saison d’adaptation dans un premier temps. Il va falloir mettre en place mes complets en vue des grosses compétitions qui arrivent comme les championnat d’Europe et du monde. Cela va être mes objectifs de la saison, avec en plus ajouter de nouveaux éléments à mes programmes.

Etant une spécialiste de la poutre, est-ce un challenge pour toi de t’entraîner au côté de Marine Boyer ?

Ce n’est pas un challenge pour moi de m’entraîner avec Marine mais cela peut m’apporter de bonnes choses de pouvoir l’observer. 🙂

Quel est l’élément le plus fou que tu ais tenté à l’entraînement, celui que tu as mis le plus de temps à apprendre et celui dont tu étais le plus fière d’avoir réussi ?

Je n’ai jamais vraiment rien tenté de fou à l’entraînement, par contre j’ai mis beaucoup de temps à apprendre le lâché aux barres. J’ai essayé tous les lâchés et c’est le ginger qui est passé. Du coup c’est l’élément dont je suis le plus fière car c’est un peu la victoire d’un combat 😜

alison-LappLes sportifs passent plus de temps à s’entraîner qu’à faire de la compétition, quels sont pour toi les moments les plus compliqués à l’entraînement et les « meilleures » moments ?

Les moments les plus difficiles sont les moments de doute. Les moments où on est presque à bout mais qu’il faut continuer de travailler. Par contre les meilleurs moments sont justement lorsqu’on sent qu’on a repoussé ses limites et que cela paye.

Tu viens de terminer tes années juniors, quels sont tes meilleures souvenirs et ceux que tu préférais oublier ?

Mes meilleures souvenirs sont les championnats d’Europe et l’international gymnique par contre mon plus mauvais souvenir c’est ma blessure au pied.

Quels sont tes qualités et défauts en tant que gymnaste ?

Comme qualité je suis plutôt souriante et je réfléchis et « analyse » beaucoup mes passages. En revanche je me pose trop de questions et par moment je suis un peu lente … Il faut parfois me secouer 😜

Tu es en pleine croissance, as-tu un suivi particulier ?

Niveau médical on a fréquemment des visites médicales et il y a des médecins à disposition si besoin. Niveau alimentaire je dois faire attention à ce que je mange comme la plupart des gymnastes de haut niveau.

As-tu des conseils pour gérer ton stress ?

Pour gérer mon stress je fais énormément de visualisation et je souffle. Il y avait aussi Nadia qui savait vraiment comment me calmer et me rassurer quand elle voyait que je stressais beaucoup.

As-tu une devise qui te motive au quotidien ?

Ma devise dépend des jours mais là j’ai celle-ci en tête: « Hard days are the best because that’s when champions are made. » (Les jours difficiles sont les meilleurs puisque c’est à ce moment que les champions sont créés)

Un petit mot pour toutes les gymnastes qui vont reprendre le chemin de l’entraînement ?

Éclatez vous, vivez votre passion et prenez du plaisir à vous surpasser 😘😊

© Propos recueillis par Actus-Gymnastique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s