Johanna Cano, la gym c’est finit après le Massilia

3194486301_2_2_sJbP5yTx

Son visage illumine les affiches placardées dans les couloirs du métro. La 25e édition de l’Elite Gym Massilia (16 et 17 novembre au Palais des sports) s’est trouvée une ambassadrice de charme et de talent en la personne de Johanna Cano. « Ça fait drôle de se voir comme ça sur les murs. Mais je peux circuler tranquillement, personne ne me connaît ; les amis de l’école et la famille c’est autre chose », avoue-t-elle.

Et si dans l’affaire le charme compte c’est le talent qui prime. « Pour être sur l’affiche, il faut un minimum de carte de visite. Johanna est une gymnaste émérite du Pole », précise Danielle Scotto Di Vettimo, responsable au Pôle.

Rayon carte de visite, Johanna Cano est équipée. Normal, après plus de dix ans de pratique. « Quand j’étais petite, je courais partout chez moi, je faisais des roulades… Du coup, mes parents ont décidé de m’inscrire à la gym. » Elle avait 6 ans et, comme elle habitait dans le 14e arrondissement, c’est tout naturellement au club de Marseille 13 Canton vert qu’elle a fait ses premiers pas. « Un club qui n’existe plus », lâche-t-elle avec une pointe de nostalgie. Là, elle s’en est donné à coeur joie, canalisant son énergie débordante. Et, il faut croire qu’elle était douée puisqu’elle a rapidement gravi les échelons. « À 9 ans, j’ai intégré le sport-études de Saint-Giniez et deux ans plus tard, le Pôle France qui était à l’époque à Mazargues. »

À raison de 30 heures hebdomadaires d’entraînement, Johanna a atteint un niveau suffisant pour intégrer les équipes de France dont elle fait partie depuis 2009. Et, se constituer un palmarès. Avec une 6e place au concours général et une 3e au saut lors des championnats de France 2012, elle a cette année été 2e au saut et par équipe aux Jeux méditerranéens de la jeunesse en Turquie. Sans oublier, une 5e place au saut et à la poutre lors du tournoi coupe du monde en Croatie.

La poutre, l’un de ses agrès préféré. « J’y ai obtenu ma meilleure note avec un 13,80″, dit-elle avec fierté. La gymnastique lui a tout apporté mais la jeune fille a un regret . »Je n’ai jamais participé aux Jeux. À Londres, j’étais remplaçante. »

Si pour les prochains Jeux, c’est râpé ; Pour l’Elite Gym Massilia, ce sera bon avec une 7e participation. Une compétition où elle a tout fait : estafette pour les juges, remises de bouquet aux gymnastes, puis toutes les compétitions de jeunes jusqu’à l’Open et au Master. « C’est un vrai plaisir. Je n’ai que de bons souvenirs de la Massilia. Il y a une vraie ambiance autour de la gym et en plus ça se passe chez moi »,dit-elle.

Une dernière participation pour Johanna (17 ans), qui prendra sa « retraite » à la fin de l’année. « Je vais privilégier mes études (Bac Gestion, avant le BTS et la Licence pro). C’est difficile de tout cumuler. J’espère réussir ma sortie et peut-être après transmettre aux jeunes tout ce qu’on m’a appris : le respect, l’écoute des autres, le fait de travailler pour un objectif et de vivre ses rêves. »

La provence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s